Actualités

Impacts de la riziculture irriguée sur le changement climatique

2 février 2024

Impacts de la riziculture irriguée sur le changement climatique

En 2023, SalvaTerra a fourni un appui méthodologique à l’Agence Française de Développement (AFD) et AFEID (Association française pour l’eau agricole, une irrigation et un drainage durables) afin de systématiser une démarche d’élaboration de bilan carbone adaptée aux projets de riziculture irriguée du portefeuille AFD. L’analyse portait également sur l’alignement des projets avec l’Accord de Paris.

La riziculture irriguée est pratiquée sur environ 93 millions d’hectares et génère environ 75% de la production mondiale de riz. Près de 90% du riz est produit Asie, dont plus de 58 % sont produits dans des systèmes de culture irriguée intensifs.

Au niveau mondial, tous les efforts convergent pour concilier l’objectif de réduction des émissions de GES avec le maintien voire l’augmentation du rendement du riz et des superficies irriguées. La mise en place de pratiques agricoles plus vertueuses peut permettre d’atténuer grandement le bilan carbone du riz irrigué : modification des méthodes d’irrigation, des pratiques de travail du sol, de la fertilisation, la réhabilitation et création de périmètres irrigués, etc.

Il faut cependant être vigilants, certaines pratiques de gestion ont des effets opposés sur les émissions de CH4 et de N2O. A titre d’exemple, l’irrigation intermittente, souvent citée comme l’une des pratiques clé pour diminuer l’empreinte écologique du riz irrigué, a tendance à augmenter les émissions de N2O. Il s’agit donc de trouver le meilleur compromis possible afin de diminuer les émissions de CH4 sans trop augmenter les émissions de N2O. Les recherches continuent pour caractériser au mieux l’impact des pratiques de gestion de culture sur les émissions et mieux quantifier les bénéfices, selon les contextes.

Nous avons notamment travaillé à affiner les méthodologies pour :
(i)                Analyser la vulnérabilité au changement climatique d’un projet de riziculture et identifier les options d’adaptation ad hoc,
(ii)               Élaborer un bilan GES sous NEXT (développé par la FAO) lors du design du projet, via notamment l’élaboration de scénarios prospectifs (projet / de référence), et
(iii)              De façon générale, mieux appréhender l’impact des projets de riziculture irriguée sur la trajectoire AFOLU bas carbone et résiliente des pays et l’intégration de cette trajectoire dans les objectifs fixés par l’Accord de Paris.


A lire aussi...

Une nouvelle chargée de mission dans l’équipe SalvaTerra !

06 Fév. 2024

Une nouvelle chargée de mission dans l’équipe SalvaTerra !

Une nouvelle experte à SalvaTerra !

Nous avons recruté deux nouvelles chargées de mission en 2023. Alice Rabine a rejoint SalvaTerra en septembre 2023 pour renforcer l’équipe et accompagner son développement en France et à l’international.

Lire la suite

Bonnes Pratiques Agricoles dans la Vallée du fleuve Sénégal et la bande des Niayes (Sénégal)

23 Jan. 2024

Bonnes Pratiques Agricoles dans la Vallée du fleuve Sénégal et la bande des Niayes (Sénégal)

En décembre 2023, SalvaTerra a conduit, en partenariat avec Horus Development Finance, une mission d’étude des bonnes pratiques agricoles dans la Vallée du fleuve Sénégal et dans la bande des Niayes.

L’occasion d’échanger avec des Organisations de Producteurs et des ménages agricoles producteurs de riz irrigué, de manioc, d’oignon, de tomate, de choux pommés, etc. Aussi quelques éleveurs ovins et caprins.

Lire la suite

Vidéo : la filière gingembre à Madagascar

18 Jan. 2024

Vidéo : la filière gingembre à Madagascar

Le gingembre cultivé à Madagascar, Zingiber officinale, est réputé pour ses excellentes qualités organoleptiques, et ses propriétés médicinales. En 2021, Madagascar exportait 132 T de gingembre frais, 218 T de gingembre sec, et 24 T d'huile essentielle de gingembre.

Lire la suite

SalvaTerra - 6 rue de Panama, 75018 Paris, FRANCE | info@salvaterra.fr | +33 6 66 49 95 31 | | Mentions légales