Bureau d’études en environnement, forêt,
agriculture et développement rural

Actualités


Bonne année 2020 !

 

 

2019, grosse année pour SalvaTerra !

 

SalvaTerra poursuit son développement en France et à l’international. Nous sommes heureux et fiers de cette belle année 2019, riche en collaborations, en rencontres et en missions de terrain stimulantes aux quatre coins du monde.


Notre chiffre d’affaires a poursuivi sa croissance (+90% en 2018 par rapport à 2017, estimation de +50% en 2019 par rapport à 2018) et notre équipe s’est agrandie avec les recrutements de Blanche RENAUDIN et de Johan PASQUET, deux experts seniors qui nous apportent leurs expériences et compétences sur les questions de sécurité alimentaire et de vulnérabilité au changement climatique.


Et cela continue, puisque nous prévoyons deux nouveaux recrutements début 2020 !


Nous remercions nos clients et partenaires pour leur confiance. Nous restons pleinement mobilisés pour apporter nos compétences et notre savoir-faire pour la réussite de vos projets. L’écoute, la rigueur, et l’intransigeance sur la qualité restent nos valeurs premières.

Ci-dessous une synthèse des missions de SalvaTerra en 2019.

 

Agriculture

Afrique de l’Ouest : Etude de faisabilité d’un Programme d’appui au développement du commerce équitable (EQUITE II).

Afrique de l’Ouest et Centrale : Diagnostic et recommandations pour la promotion de chaînes de valeur responsables et durables dans les secteurs des industries extractives et de l’agrobusiness.

RD Congo : Evaluation du Plan stratégique pays 2017-2019 du Programme alimentaire mondial (PAM), visant à renforcer la sécurité alimentaire.

Comores : Etude du secteur agricole, avec focus sur la filière ylang-ylang, de l’île de Mohéli, dans le cadre de l’étude de faisabilité d’un projet d’adaptation au changement climatique (GEREM).

Madagascar : Diagnostic et recommandations pour améliorer la résilience et rentabilité des systèmes agraires de la Région Atsimo Andrefana / Diagnostic et recommandations en termes de technologies de distillation d’huiles essentielles dans la Région de Diana / Renforcement de capacités de Caritas Madagascar sur le thème de la sécurité alimentaire en situation d’urgence.

Haïti : Etude d’identification et de capitalisation des 20 principales pratiques agro-écologiques en milieu paysan.

République Dominicaine : Etude de vulnérabilité du secteur agricole au changement climatique, avec focus sur les filières banane, cacao, café, haricot, plantain, et riz / Diagnostic et recommandations pour le développement de services agro-climatiques adaptés aux besoins des agriculteurs.

France : Formation des élèves-ingénieurs agronomes (ENITA Bordeaux) sur l’agroécologie et l’agriculture intelligence face au climat.

Forêt

Burkina-Faso, Mali, Niger : Evaluation à mi-parcours du projet d’approvisionnement durable en bois énergie des villes du Sahel (FONABES).

Congo : Évaluation finale du projet d’appui à la mise en œuvre des engagements en termes de légalité et traçabilité des bois (APV FLEGT) / Étude de préfaisabilité d’un projet d’appui à la mise en œuvre du plan national d’investissement « déforestation évitée » (CAFI/REDD+).

Gabon : Assistance technique long-terme, dans le cadre du Programme « déforestation évitée » (CAFI/REDD+) : (i) Plan national d’affectation des terres et (ii) Système national d’observation des ressources naturelles et des forêts.

Soudan : Formation des agents de la Forestry National Commission sur les inventaires de gaz à effet de serre dans le secteur forestier (LULUCF).

Martinique (France. Zone Caraïbes) : Appui à l’élaboration du Programme régional de la forêt et du bois.

France : Evaluation de la Plateforme d’échanges électroniques multi-acteurs de la filière bois (eMOBOIS) / Evaluation du programme « Formation en gestion forestière » (FOGEFOR) / Diagnostic de la santé des arbres pour un projet d’accrobranche dans le Sud de la France (Salvetat-sur-Agout).

Environnement

Guinée : Renforcement des capacités et de coordination des Ministères sectoriels sur les enjeux liés au changement climatique.

Burkina Faso : Evaluation à mi-parcours du programme d’appui à l’Initiative de la Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel.

Tunisie : Renforcement du dispositif de pilotage des sujets liés au changement climatique au sein du Ministère de l’Agriculture.

Madagascar : Analyse de la robustesse du mégaprojet REDD+ (« déforestation évitée ») sur l’Aire protégée de Makira / Elaboration du Plan d'aménagement et de gestion durable de la plaine d’Iazafo.

Indonésie : Evaluation d’une idée de projet REDD+ (« déforestation évitée ») dans la zone de Merang.

France : Encadrement d’étudiants d’AgroParisTech (MSc2, option GEEFT) pour l’élaboration de Notes d’identification de projets « carbone forestier » / Formation d’étudiants d’AgroParisTech (MSc2, option GEEFT) sur les marchés carbone, REDD+ (« déforestation évitée ») et l’agriculture « zéro-déforestation ».

Monde : Elaboration d’un module de formation « Production cotonnière et changement climatique – adaptation et atténuation » dans le cadre de la Better Cotton Initiative / Diagnostic et recommandations pour mieux définir, quantifier et favoriser les synergies entre biodiversité et climat dans les projets de l’AFD.

 

 

SalvaTerra recrute deux nouveaux chargé(e)s de mission en CDI en 2020 !

 

SalvaTerra est un bureau d’études à l’international spécialisé en environnement, agriculture, forêt et développement rural. Acteur reconnu et recherché pour la qualité de ses appuis-conseils, études et formations, SalvaTerra conduit des missions diverses et stimulantes dans divers pays en développement.

En pleine phase de croissance, nous recherchons deux nouveaux chargé(e)s de mission, capables d’accompagner le développement de nos activités en France et à l’international. L’offre de poste est consultable sur le lien suivant : Offre d'emploi SalvaTerra 2020 Chargé(e)s de mission
 
Deux postes similaires sont à pourvoir : le premier en mars 2020, le second en mai ou juin 2020. Si vous êtes intéressé(e), prière d’envoyer les documents ci-dessous avant le 10 janvier 2020 à salvaterra@umaneo.fr avec la référence « Recrutement 2020 » :
•    CV accompagné d’au moins 3 contacts de personnes référentes ;
•    Lettre de motivation présentant de façon claire et précise (i) vos aptitudes et expériences par rapport à nos 13 thématiques d’intervention, (ii) votre motivation à intégrer l’équipe et (iii) votre date de disponibilité.

 

SalvaTerra évalue l’appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT au Congo

 

Le programme européen FLEGT vise à garantir la légalité des importations européennes de bois, excluant notamment toute importation de bois illégal. Entré en vigueur en 2013, l’Accord de partenariat volontaire (APV) entre l’UE et la République du Congo vise la mise en place d’un Système de vérification de la légalité (SVL) portant sur l’intégralité de la chaîne de valeur du bois, y compris pour le marché domestique.


De novembre 2015 à mai 2019, l’AFD a exécuté pour 5,35 millions d’euros un « Projet d’appui à la mise en œuvre de l’APPV FLEGT en République du Congo » portant sur la révision du corpus juridique congolais, la structuration de la société civile, le renforcement de l’administration forestière et l’accompagnement à la mise en conformité du secteur privé.


En 2019, SalvaTerra a été chargée de l’évaluation finale de ce projet. Les conclusions indiquent notamment que des avancées très significatives ont été obtenues pour la finalisation du SVL, mais également qu’il reste encore d’importants efforts à fournir pour l’opérationnalisation du contrôle au niveau de l’administration forestière.


 

 

Un nouvel expert sénior dans l’équipe SalvaTerra !

 

En 2019, SalvaTerra recrute pour renforcer son équipe d’experts et poursuivre son développement. Johan PASQUET nous a rejoints en septembre. Il est ingénieur agronome (AgroParisTech) avec 17 ans d’expérience professionnelle à l’international. Il est notamment spécialisé dans l’étude des systèmes agraires et l’analyse de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence des populations rurales.


Il dispose d’une longue expérience de terrain dans des contextes fragiles (Sri Lanka, Afghanistan, Myanmar, etc.), tant dans la conception, gestion et coordination de programmes que dans des missions d’expertise externe (Ghana, Haïti, Madagascar, Mali, RDC, Sénégal, etc.). Il a ainsi réalisé de nombreux diagnostics, appuis à la formulation et évaluations pour des projets de sécurité alimentaire, de soutien à l’agriculture familiale et de développement rural, y compris autour des thématiques liées à l’agroécologie, l’amélioration ou la préservation du potentiel productif (conservation des sols, aménagements de bas-fonds rizicoles, etc.) et la résilience aux aléas climatiques.
 

Bienvenue à toi Johan !

 

 

SalvaTerra réalise un retour d’expérience sur les Formations à la gestion forestière (FOGEFOR) pour France bois forêt (FBF)

 

Le FOGEFOR est un programme de formation à destination des propriétaires forestiers privés leur permettant d’acquérir les bases nécessaires à la bonne gestion et à l’entretien de leur patrimoine forestier. Le programme est financé par FBF et mis en œuvre conjointement par le Centre national de la propriété forestière (CNPF) et la Fédération des syndicats de forestiers privés de France (Fransylva).

Ces formations sont particulièrement pertinentes puisque 75% des forêts françaises appartiennent à des propriétaires privés, le plus souvent sans compétences dans le secteur. En renforçant les capacités des propriétaires privés à bien gérer leurs forêts, FOGEFOR contribue donc à la gestion durable des forêts et au dynamisme de la filière forêt-bois au niveau national.

Le retour d’expérience mené par SalvaTerra a permis d’analyser la performance, le contenu et la qualité de ce programme ainsi que la visibilité de FBF auprès des participants. SalvaTerra a émis une série de recommandations pour l’amélioration du programme.

 

Photo : https://foretsphere.com/formation-fogefor-foret-sphere/

 

SalvaTerra appuie France Bois Forêt (FBF) pour la modernisation de la filière forêt-bois française

 

La dématérialisation et l’automatisation des échanges d’informations et de données entre opérateurs économiques de la filière forêt-bois française représente un enjeu de compétitivité et de traçabilité important. C’est pourquoi FBF, l’Institut technologique FCBA et quelques opérateurs de la filière ont lancé en 2012 le programme eMOBOIS « plate-forme d’échanges au service de l’approvisionnement des bois ».


eMOBOIS propose notamment un langage commun pour l’échange de données entre opérateurs, du bûcheron au scieur en passant par les transporteurs. Sept ans après le démarrage du programme, le bilan est mitigé : eMOBOIS fonctionne mais peine à convaincre un nombre suffisant d’opérateurs.


En 2019, SalvaTerra a été mobilisée par FBF pour faire un retour d’expérience complet sur ce programme, et proposer des pistes d’amélioration pour l’accélération de son déploiement. Un article de la Lettre B présente succinctement quelques éléments du diagnostic et recommandations de SalvaTerra.
 

 

La forêt « de Gaulle », terrain pour la coopération franco-jordanienne sur la gestion des forêts

 

La forêt « de Gaulle » est située à Jerash, au Nord de la Jordanie. Elle a été nommée ainsi par décret royal en février 1969, en l’honneur du Président français et de l’entente franco-jordanienne. Récemment, l’Ambassade de France en Jordanie et les services forestiers jordaniens ont souhaité marquer leur attachement à cette entente, en promouvant la gestion durable de cette forêt chargée de symbole.


Ainsi, sur invitation de l’Ambassade de France en Jordanie et financement de l’AFD, SalvaTerra a initié l’élaboration d’un plan d’aménagement et de gestion durable, afin de contribuer à la réflexion générale sur la gestion durable des forêts, dépassant le cas de la forêt de Gaulle, et au renforcement des capacités des institutions jordaniennes par la pratique.
 


 

 

SalvaTerra fête ses 7 ans

 

 

SalvaTerra appuie l’adaptation de l’agriculture dominicaine au changement climatique !

 

Nos experts Olivier BOUYER et Anis CHAKIB reviennent de République Dominicaine, où ils ont participé au lancement d’un projet d’appui de l’agriculture dominicaine au changement climatique.


La République Dominicaine est en effet l'un des pays les plus affectés au monde par les risques climatiques. Son secteur agricole, stratégique au niveau socio-économique, est particulièrement vulnérable face aux changements climatiques de long terme (notamment la baisse de la pluviométrie) et à la multiplication d’événements extrêmes (sécheresses, inondations, ouragans, etc.).


Le projet sur lequel SalvaTerra intervient fait partie du programme Adapt'Action de l'Agence française de développement (AFD). Il présente deux composantes : 1) Une étude de la vulnérabilité du secteur agricole au CC ; 2) Une étude pour le développement des services d’information climatique pour le secteur agricole. Il sera mis en œuvre pendant environ 13 mois en collaboration avec nos partenaires EGIS Eau, Carbonium et Meteodyn.


Dans ce cadre, SalvaTerra va étudier la vulnérabilité de six systèmes de production/filières stratégiques pour le pays (banane, cacao, café, haricot, plantain et riz), identifier de bonnes pratiques d'agriculture intelligente face au climat et appuyer l’élaboration de plans opérationnels d'adaptation au changement climatique.
On vous tient au courant des avancées !

 


 

 

L’équipe de SalvaTerra s’agrandit encore ! Bienvenue Blanche !

 

Blanche RENAUDIN a rejoint l'équipe depuis juin 2019. Elle est ingénieure agronome spécialisée dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la résilience des populations, de la gestion des ressources naturelles, du développement agricole dans les pays du Sud, et a plus de 17 ans d’expérience à l’international.


Après une expérience en Amazonie Brésilienne sur l'analyse comparative de sols avant et après déforestation, elle a travaillé chez Action contre la faim (ACF), d’abord basée au Laos comme responsable de programme de développement agricole rural pour des minorités ethniques, puis comme experte en charge d'ouverture de missions et de programmes dans divers pays (Zimbabwe, Tchad, République Centrafricaine). Après quelques années en cabinet de conseil en organisation, elle se concentre à partir de 2010 sur des missions d'expertise à l’international dans les domaines du développement rural et de l’environnement (analyse des besoins, élaboration de stratégies et projets, formation, évaluation de projets), d’abord au sein du bureau d’études Groupe URD puis en tant qu’indépendante. Ces missions ont été menées dans de nombreux pays pour diverses organisations : Coopération Suisse, AFD, FAO, PNUD, PAM, Union Européenne, ECHO, Oxfam, ACF, etc.
 

 

 

SalvaTerra réalise l'évaluation à mi-parcours du Projet FONABES

 

Début 2019, SalvaTerra a réalisé l’évaluation à mi-parcours du Projet de « Gestion des forêts naturelles et approvisionnement durable en bois énergie des villes du Sahel » (FONABES). Dans un contexte où l'immense majorité des ménages utilise du bois de feu et du charbon de bois pour cuisiner, augmentant ainsi la pression sur les maigre forêts sahéliennes, ce projet vise à promouvoir des pratiques de gestion durables des forêts.

 

Nos experts Olivier BOUYER et Anis CHAKIB se sont rendus en mission au Burkina Faso, au Niger et au Mali pour rencontrer les parties prenantes, partenaires et bénéficiaires du projet. Un rapport d’évaluation à mi-parcours présentant i) l’état d’avancement du projet, ii) l’évaluation de sa performance et iii) des recommandations, a été remis au CIRAD en charge de la mise en œuvre et au FFEM qui finance le projet (1,5 M€). Le site du projet : www.fonabes.org/


SalvaTerra dispose d’une expertise internationale reconnue en r