Bureau d’études en environnement, forêt,
agriculture et développement rural

Actualités


SalvaTerra fête ses 8 ans !!!

 

 

SalvaTerra a participé à l’évaluation du Plan stratégique du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en République Démocratique du Congo (RDC).

 

Le PAM en RDC est intervenu ces dernières années sur de nombreuses crises humanitaires particulièrement complexes. Le PAM a ainsi dû répondre aux besoins des populations déplacées (ex : conflits dans le Kasaï, l’Ituri, le nord Kivu) et réfugiées (ex : conflits en République Centrafricaine), à la crise Ebola (à l’est du pays)  et à la dégradation globale des indicateurs de malnutrition dans le pays. En parallèle, le PAM a développé des interventions pour renforcer la résilience des petits producteurs et valoriser les chaines de valeurs locales. En janvier 2019, le nombre de bénéficiaires total dans le pays sur la période considérée était de 11,7 millions d’individus.

Pilotée par l’ONG Action contre la faim (ACF), en partenariat avec SalvaTerra, l’évaluation indépendante du Plan stratégique du PAM ciblait l’ensemble des projets menés dans le pays entre janvier 2017 et juin 2019. Cette évaluation avait pour objectif de réaliser un bilan et de tirer les leçons de la stratégie et des interventions menées, de rendre compte aux contributeurs et de formuler des recommandations pour le prochain Plan stratégique en cours d’élaboration. 

Dans le cadre de cette évaluation stratégique, SalvaTerra était plus particulièrement responsable de l’analyse des enjeux associés aux programmes de résilience ainsi que le positionnement stratégique et les opérations dans les camps de réfugiés. Une mission de terrain s’est déroulée pendant 3 semaines fin 2019. Le rapport (confidentiel) remis au PAM propose une évaluation détaillée du Plan stratégique 2017-2019 et une série de recommandations pour la suite.



 

 

SalvaTerra contribue au renforcement de capacités de Caritas Madagascar face aux chocs climatiques et aux urgences alimentaires.

 

La formation, qui a eu lieu du 28 novembre au 6 décembre 2019, s’inscrit dans le cadre d’un appui du Secours Catholique Caritas France (SCCF) pour renforcer les capacités de Caritas Madagascar en matière de réponse aux situations d’urgence alimentaire, notamment suite à des cyclones ou périodes de sécheresse prolongée. Plus spécifiquement, la formation a permis aux participants de mieux comprendre les enjeux de la sécurité alimentaire en situation d’urgence et post-urgence, de connaître les principaux outils et méthodes de gestion de projets, et d’identifier les types d’interventions les plus appropriés en fonction des besoins et du contexte, dont les programmes de transferts monétaires.

L’évaluation de la formation par les participants indique un niveau élevé de satisfaction et de réponses aux attentes initiales. SalvaTerra a émis plusieurs recommandations pour la suite du processus de renforcement de capacités, dont la mise en pratique des outils présentés pendant la formation, notamment les indicateurs de mesure de l’insécurité alimentaire, les arbres à décision, et les enquêtes de terrain dans le cadre de diagnostics rapides ou de suivi post-distribution. Une réflexion a également été engagée avec Caritas Madagascar et le SCCF sur la meilleure façon de répliquer la formation, en particulier pour la collecte et l’analyse des données sur la sécurité alimentaire dans les contextes d’urgence.

 

 

Une nouvelle chargée de mission dans l’équipe SalvaTerra !

 

En 2020, SalvaTerra recrute de nouveaux chargés de mission pour renforcer son équipe et accompagner son développement en France et à l’international. Eva HAENTJENS nous a rejoints en février. Elle est ingénieure agronome (ISTOM) spécialisée dans le développement rural et l’aménagement du territoire en zones tropicales.


Elle a réalisé de nombreuses études et missions d’expertise en Amérique Latine, en Afrique et en Asie du Sud-Est : diagnostics agraires, analyse de filière agricole et forestière, étude des capacités d’adaptation des pratiques au changement climatique, appui aux organisations professionnelles etc. Elle a une bonne expérience de la concertation entre acteurs du développement et la mobilisation de méthodologies participatives (Brésil, Indonésie, France) sur des problématiques de gestion des ressources naturelles, énergies renouvelables et de développement.

Bienvenue à Eva !

 

 

 

 

Filières de Commerce équitable en Afrique de l’Ouest : SalvaTerra réalise l’évaluation finale du programme EQUITE I et l’étude de faisabilité d’EQUITE II !

 

Le programme EQUITE I, mis en œuvre par Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), Commerce Equitable France (CEF) et Faitretrade Africa (FTA) entre 2016 et 2019, a contribué à renforcer le secteur du Commerce équitable dans cinq pays d’Afrique de l’Ouest. L’évaluation indépendante réalisée par SalvaTerra a mis en évidence un niveau de performance et des résultats très positifs.


Le programme EQUITE II s’inscrit en continuité avec la phase I pour consolider les acquis, diversifier les appuis et mettre à l’échelle les activités et résultats les plus impactant. Il sera mis en œuvre au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali et Togo sur une période de 4 ans, avec un budget de 11,5 M€ financé par l’AFD et le FFEM.


EQUITE II consolidera le secteur du Commerce équitable en Afrique de l’Ouest et contribuera à dynamiser la transition écologique des modes de production et de transformation au sein des principales filières certifiées (#cacao, #karité, #anacarde, #fruits, #artisanat, #sésame, etc.). Pour en savoir plus : https://www.programme-equite.org/


Nous sommes fiers et heureux d’avoir contribué à la formulation de ce beau projet. Nous souhaitons à CEF et à AVSF de réussir pleinement dans la mise en œuvre des activités et l’atteinte des objectifs fixés.

 

 

URGENT - recherche agroéconomiste pour assistance technique sur le projet de développement agricole du bassin arachidier de Dabola – Guinée Conakry !

 

Le consortium SalvaTerra et BRLi a été shortlisté par l’AFD pour apporter une assistance technique auprès de l’unité de gestion du Projet de développement du bassin arachidier de Dabola - Guinée Conakry. Ce projet, de 7,7 M€ et d’une durée de 5 ans, recouvre diverses actions : R&D en agroécologie sur les systèmes de production à base d’arachide ; Conseil agricole sur les systèmes de production à base d’arachide ; Promotion de la culture attelée ; Diffusion des semences améliorées d'arachide et riz ; Facilitation de l'accès au crédit agricole ; Promotion de la riziculture irriguée, du maraîchage et d’activités économiques complémentaires. Plus de détail dans les termes de référence ci-joints.


Dans ce cadre, nous cherchons un assistant technique principal, en appui au coordinateur national du projet afin de mettre en œuvre et suivre l’ensemble des intervenants et activités du projet. Les qualifications suivantes sont requises :

 

  • Niveau ingénieur (Bac+5) agroéconomiste ou équivalent, avec au moins 10 ans d’expérience en termes de suivi/coordination et gestion de projets de développement similaire en tant qu’agroéconomiste senior, chargé/chef de projets et/ou coordonnateur et ou/ Assistant Technique ;
  • Expertise spécifique dans au moins deux domaines parmi les suivants : organisation professionnelle et interprofessionnelle des filières agricoles, commercialisation et professionnalisation de l’aval des filières agricoles, production de semences paysannes, appui-conseil en agriculture paysanne ;
  • Expériences de travail avec différents partenaires techniques : services techniques et agences de l’Etat, ONG, organisations professionnelles agricoles, suivi social et environnemental, institutions de recherche agronomique ;
  • Connaissance de la Guinée et des réalités de terrain ;
  • Expériences de travail avec des bailleurs de fonds internationaux, une expérience préalable avec l’AFD et la connaissance de ses procédures seront favorisées.

 

En complément, les qualités personnelles suivantes seront privilégiées :  qualités relationnelles et sens du contact, autonomie et esprit d’initiative, capacités à manager des équipes et mobiliser les acteurs impliqués dans le projet, capacités de négociation et d’organisation, communication écrite et orale, disponibilité et capacités à se mobiliser sur le terrain et sur Conakry à partir de sa résidence à Dabola


Merci d'envoyer vos CV à jour, en indiquant votre proposition d’honoraire à info@salvaterra.fr avant le 8 mars dernier délai.

 

Bonne année 2020 !

 

 

2019, grosse année pour SalvaTerra !

 

SalvaTerra poursuit son développement en France et à l’international. Nous sommes heureux et fiers de cette belle année 2019, riche en collaborations, en rencontres et en missions de terrain stimulantes aux quatre coins du monde.


Notre chiffre d’affaires a poursuivi sa croissance (+90% en 2018 par rapport à 2017, estimation de +50% en 2019 par rapport à 2018) et notre équipe s’est agrandie avec les recrutements de Blanche RENAUDIN et de Johan PASQUET, deux experts seniors qui nous apportent leurs expériences et compétences sur les questions de sécurité alimentaire et de vulnérabilité au changement climatique.


Et cela continue, puisque nous prévoyons deux nouveaux recrutements début 2020 !


Nous remercions nos clients et partenaires pour leur confiance. Nous restons pleinement mobilisés pour apporter nos compétences et notre savoir-faire pour la réussite de vos projets. L’écoute, la rigueur, et l’intransigeance sur la qualité restent nos valeurs premières.

Ci-dessous une synthèse des missions de SalvaTerra en 2019.

 

Agriculture

Afrique de l’Ouest : Etude de faisabilité d’un Programme d’appui au développement du commerce équitable (EQUITE II).

Afrique de l’Ouest et Centrale : Diagnostic et recommandations pour la promotion de chaînes de valeur responsables et durables dans les secteurs des industries extractives et de l’agrobusiness.

RD Congo : Evaluation du Plan stratégique pays 2017-2019 du Programme alimentaire mondial (PAM), visant à renforcer la sécurité alimentaire.

Comores : Etude du secteur agricole, avec focus sur la filière ylang-ylang, de l’île de Mohéli, dans le cadre de l’étude de faisabilité d’un projet d’adaptation au changement climatique (GEREM).

Madagascar : Diagnostic et recommandations pour améliorer la résilience et rentabilité des systèmes agraires de la Région Atsimo Andrefana / Diagnostic et recommandations en termes de technologies de distillation d’huiles essentielles dans la Région de Diana / Renforcement de capacités de Caritas Madagascar sur le thème de la sécurité alimentaire en situation d’urgence.

Haïti : Etude d’identification et de capitalisation des 20 principales pratiques agro-écologiques en milieu paysan.

République Dominicaine : Etude de vulnérabilité du secteur agricole au changement climatique, avec focus sur les filières banane, cacao, café, haricot, plantain, et riz / Diagnostic et recommandations pour le développement de services agro-climatiques adaptés aux besoins des agriculteurs.

France : Formation des élèves-ingénieurs agronomes (ENITA Bordeaux) sur l’agroécologie et l’agriculture intelligence face au climat.

Forêt

Burkina-Faso, Mali, Niger : Evaluation à mi-parcours du projet d’approvisionnement durable en bois énergie des villes du Sahel (FONABES).

Congo : Évaluation finale du projet d’appui à la mise en œuvre des engagements en termes de légalité et traçabilité des bois (APV FLEGT) / Étude de préfaisabilité d’un projet d’appui à la mise en œuvre du plan national d’investissement « déforestation évitée » (CAFI/REDD+).

Gabon : Assistance technique long-terme, dans le cadre du Programme « déforestation évitée » (CAFI/REDD+) : (i) Plan national d’affectation des terres et (ii) Système national d’observation des ressources naturelles et des forêts.

Soudan : Formation des agents de la Forestry National Commission sur les inventaires de gaz à effet de serre dans le secteur forestier (LULUCF).

Martinique (France. Zone Caraïbes) : Appui à l’élaboration du Programme régional de la forêt et du bois.

France : Evaluation de la Plateforme d’échanges électroniques multi-acteurs de la filière bois (eMOBOIS) / Evaluation du programme « Formation en gestion forestière » (FOGEFOR) / Diagnostic de la santé des arbres pour un projet d’accrobranche dans le Sud de la France (Salvetat-sur-Agout).

Environnement

Guinée : Renforcement des capacités et de coordination des Ministères sectoriels sur les enjeux liés au changement climatique.

Burkina Faso : Evaluation à mi-parcours du programme d’appui à l’Initiative de la Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel.

Tunisie : Renforcement du dispositif de pilotage des sujets liés au changement climatique au sein du Ministère de l’Agriculture.

Madagascar : Analyse de la robustesse du mégaprojet REDD+ (« déforestation évitée ») sur l’Aire protégée de Makira / Elaboration du Plan d'aménagement et de gestion durable de la plaine d’Iazafo.

Indonésie : Evaluation d’une idée de projet REDD+ (« déforestation évitée ») dans la zone de Merang.

France : Encadrement d’étudiants d’AgroParisTech (MSc2, option GEEFT) pour l’élaboration de Notes d’identification de projets « carbone forestier » / Formation d’étudiants d’AgroParisTech (MSc2, option GEEFT) sur les marchés carbone, REDD+ (« déforestation évitée ») et l’agriculture « zéro-déforestation ».

Monde : Elaboration d’un module de formation « Production cotonnière et changement climatique – adaptation et atténuation » dans le cadre de la Better Cotton Initiative / Diagnostic et recommandations pour mieux définir, quantifier et favoriser les synergies entre biodiversité et climat dans les projets de l’AFD.

 

 

SalvaTerra recrute deux nouveaux chargé(e)s de mission en CDI en 2020 !

 

SalvaTerra est un bureau d’études à l’international spécialisé en environnement, agriculture, forêt et développement rural. Acteur reconnu et recherché pour la qualité de ses appuis-conseils, études et formations, SalvaTerra conduit des missions diverses et stimulantes dans divers pays en développement.

En pleine phase de croissance, nous recherchons deux nouveaux chargé(e)s de mission, capables d’accompagner le développement de nos activités en France et à l’international. L’offre de poste est consultable sur le lien suivant : Offre d'emploi SalvaTerra 2020 Chargé(e)s de mission
 
Deux postes similaires sont à pourvoir : le premier en mars 2020, le second en mai ou juin 2020. Si vous êtes intéressé(e), prière d’envoyer les documents ci-dessous avant le 10 janvier 2020 à salvaterra@umaneo.fr avec la référence « Recrutement 2020 » :
•    CV accompagné d’au moins 3 contacts de personnes référentes ;
•    Lettre de motivation présentant de façon claire et précise (i) vos aptitudes et expériences par rapport à nos 13 thématiques d’intervention, (ii) votre motivation à intégrer l’équipe et (iii) votre date de disponibilité.

 

SalvaTerra évalue l’appui à la mise en œuvre de l’APV FLEGT au Congo

 

Le programme européen FLEGT vise à garantir la légalité des importations européennes de bois, excluant notamment toute importation de bois illégal. Entré en vigueur en 2013, l’Accord de partenariat volontaire (APV) entre l’UE et la République du Congo vise la mise en place d’un Système de vérification de la légalité (SVL) portant sur l’intégralité de la chaîne de valeur du bois, y compris pour le marché domestique.


De novembre 2015 à mai 2019, l’AFD a exécuté pour 5,35 millions d’euros un « Projet d’appui à la mise en œuvre de l’APPV FLEGT en République du Congo » portant sur la révision du corpus juridique congolais, la structuration de la société civile, le renforcement de l’administration forestière et l’accompagnement à la mise en conformité du secteur privé.


En 2019, SalvaTerra a été chargée de l’évaluation finale de ce projet. Les conclusions indiquent notamment que des avancées très significatives ont été obtenues pour la finalisation du SVL, mais également qu’il reste encore d’importants efforts à fournir pour l’opérationnalisation du contrôle au niveau de l’administration forestière.


 

 

Un nouvel expert sénior dans l’équipe SalvaTerra !

 

En 2019, SalvaTerra recrute pour renforcer son équipe d’experts et poursuivre son développement. Johan PASQUET nous a rejoints en septembre. Il est ingénieur agronome (AgroParisTech) avec 17 ans d’expérience professionnelle à l’international. Il est notamment spécialisé dans l’étude des systèmes agraires et l&rs